Commentaires récents

Articles récents

MSc International Finance HEC
HEC

HEC : MSc International Finance

16 février 2020 16 Comments

Après le Master in Finance de l’ESSEC et le Mastère Spécialisé finance de l’ESCP, impossible de ne pas parler du MSc International Finance d’HEC.  Excellente lecture !

Salut et merci d’avoir accepté l’interview ! Quel est ton parcours ?

J’ai intégré l’ESTP après une classe préparatoire. Durant mon cursus, j’ai effectué 2 stages en construction et travaux publics, puis une année de césure en audit et suivi d’un voyage de 6 mois autour du monde. Mon stage de fin d’études était chez BNP Paribas, en M&A. A la fin de l’ESTP, je savais que je voulais travailler à Londres et approfondir mes connaissances en finance.

J’ai donc postulé et intégré le MSc International Finance d’HEC en septembre 2016. J’ai reçu une offre en Summer Internship chez Deutsche Bank, dans leur équipe Infrastructure & Utilities. Je souhaitais rester dans ce secteur car je le trouve aussi intéressant que technique et car je ne voulais pas totalement mettre de côté ma formation initiale d’ingénieur. A la fin du Summer Internship, j’ai reçu une offre pour commencer en CDI en Mai 2018.

A la suite de ce Summer Internship, j’ai effectué ensuite un stage chez Lazard à Paris avant de commencer à travailler chez Deutsche Bank en 2018. J’ai intégré l’équipe Infrastructure & Utilities. J’ai pu travailler sur des transactions de ventes et rachats de ports, aéroports ou des entreprises qui gèrent par exemple les réseaux de gaz ou d’électricité etc. Après presque 2 ans dans en banque d’investissement, j’ai décidé d’orienter ma carrière vers l’investissement (toujours dans le secteur des infrastructures) et quitter le conseil en rejoignant IFM Investors, un fonds de pension australien. Je suis dans leur équipe de Private Equity Infrastructure.

La candidature au MSc International Finance d’HEC

HEC propose 4 sessions pour postuler. Y a-t-il une session meilleure que les autres pour candidater ?

A mon avis il s’agit surtout d’une question de timing. Je pense que si ta candidature est prête, il ne sert à rien d’attendre. A l’inverse, rien ne sert de se presser et de bâcler son dossier pour l’envoyer à la première session. En d’autres termes, je ne pense pas que postuler à une session en particulier augmente ou baisse tes chances.

Il est nécessaire de présenter le TAGE-MAGE (ou GMAT) et le TOEFL (ou TOEIC). Comment les as-tu préparés ? As-tu des conseils ?

A moins de ne pas être du tout à l’aise en anglais, le TOEIC ou le TOEFL ne devrait pas poser de problèmes. La plupart des Français passent d’ailleurs le TOEIC, réputé pour être plus facile.

En ce qui concerne le TAGE-MAGE, c’est surtout un exercice de répétition. Il faut faire des exercices en boucle pour repérer les pièges à éviter. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le format et/ou si vous avez envie d’être cadré, vous pouvez faire appel à un organisme pour vous aider à réviser. En général, ils proposent différentes formules, comme par exemple plusieurs heures par semaine ou un week-end intensif. Cela peut être intéressant d’opter pour cette formule juste avant le jour J. Ces formations permettent aussi d’échanger avec des personnes qui passent également ou alors ont déjà passé le TAGE-MAGE et avoir ainsi un retour d’expérience.

Quelles expériences professionnelles ou extra-scolaire est-il préférable d’avoir pour intégrer le MSc International Finance ?

Tout dépend de ton projet. La formation doit être un moyen pour arriver au métier souhaité. Mon objectif était de commencer ma carrière en banque d’investissement, à Londres. C’est pour cette raison que j’ai effectué des stages en audit et en M&A quand j’étais en école d’ingénieur.

Si votre objectif est de travailler également en banque d’affaires, cela aide d’avoir des expériences en audit, conseil en stratégie, transaction services ou encore en banque d’affaires. Vous montrerez ainsi votre intérêt pour le secteur, le monde de l’entreprise et des affaires plus généralement.

Mais le plus important selon moi, est d’avoir une histoire à raconter (le story telling) qui a du sens. Il est impératif d’inscrire vos expériences et votre projet professionnel au sein d’un parcours cohérent. La formation à HEC doit faire le lien entre les deux. Il est également intéressant d’avoir des expériences extrascolaires comme être membre du club de finance, Junior Entreprise ou BDE de votre école.

Les étudiants étrangers n’ont pas forcément d’expérience professionnelle car ce n’est pas toujours intégré dans leur cursus. Cela ne les empêche pas d’intégrer le MSc puis de finir chez Goldman Sachs ou Morgan Stanley.

Comment conseilles-tu d’organiser sa lettre de motivation ?

Il ne faut pas qu’elle soit trop longue. A mes yeux, 3 paragraphes suffisent. Elle doit pouvoir être lue en 5 à 7 minutes. Il faut qu’elle soit claire ; évitez donc les tournures de phrases trop alambiquées et allez droit au but.

Dans la lettre de motivation, vous devez vous présenter, parler de votre parcours, de votre projet professionnel et des raisons qui vous poussent à postuler à HEC. N’hésitez pas à mettre un maximum de faits concrets. Pour cela, contactez des anciens ou allez aux forums de présentation.

Comment s’est déroulé l’entretien ? Les questions sont-elles techniques ? De culture financière ?

Le format a peut-être changé depuis que je l’ai passé. Je ne peux malheureusement que parler du format à mon époque. L’entretien pouvait se faire de 2 façons différentes, soit de manière physique, soit par Skype si vous êtes en stage à l’étranger par exemple. Il dure 1 heure environ.

Le jury est composé de 3 personnes : 2 professeurs et un ancien du master. Le format est assez classique. On descend ton CV et on cherche à comprendre les raisons de ta candidature à ce master en particulier. Ils abordent également les expériences professionnelles. Il faut donc bien avoir retenu ce qu’on a fait, être capable de démontrer que l’on comprenait les missions qui nous ont été confiées et qu’on a réussi à les mener à bien.

Selon ton expérience, on va également te poser des questions techniques. J’ai par exemple eu 5 ou 6 questions dans ce genre du fait de mon stage en M&A chez BNP Paribas. On m’a également questionné sur mes expériences associatives et extra-scolaires, comme mon rôle au BDE de mon ancienne école ou mon tour du monde. Ils vont également chercher à éclaircir les points faibles de ta candidature et n’hésiteront pas à creuser s’ils ont des doutes sur la sincérité de tes réponses. Mon sentiment est qu’il y a toutefois plus de questions liées à la cohérence de ton parcours qu’à tes connaissances techniques. Encore une fois il s’agit de mon expérience.

La promotion

D’où viennent les étudiants de ta promotion, aussi bien en termes de formations que de nationalités ?

La structure du MSc International Finance d’HEC est assez particulière. Les étudiants sont mélangés avec les étudiants en dernière année du programme Grande École ayant choisi la majeure finance. Si l’on se limite aux étudiants français et qu’on exclut les étudiants du programme Grande École, ils viennent très majoritairement d’écoles d’ingénieurs et ne représentent pas la majorité des étudiants sélectionnés

Un bon nombre de pays sont représentés : Italie, Autriche, Allemagne, Thaïlande, Chine, Inde, Etats-Unis, Espagne, Russie, Maroc… Les formations des étudiants étrangers sont un peu plus variées : droit, ingénierie, sciences exactes, business, management, voire même sciences politiques.

Vers quels métiers s’orientent généralement les étudiants de ta promotion ?

C’est assez équilibré entre finance de marché et finance d’entreprise. Dans le premier cas, les étudiants veulent généralement travailler en Sales & Trading, structuration ou en gestion d’actifs. Si on parle de finance d’entreprise, une énorme majorité d’étudiants veulent s’orienter en M&A en banque d’investissement ou en Private Equity.

Chez qui ont-ils réussi à obtenir un stage ou une offre de CDI ? Certains étudiants vont à Londres ou ailleurs ?

La formation a placé pas mal de monde chez Goldman Sachs, JP Morgan, Morgan Stanley, Bank of America Merrill Lynch… Les débouchés du MSc International Finance sont très bons. La grande majorité des étudiants vont en Bulge Brackets ou Elite Boutiques.

Sens-tu que les alumni sont accessibles ?

Il y a d’abord le voyage d’études à Londres, dont je vous parlerai en détails juste après. Quelque temps après ce voyage, il y a la Finance Fair. Toutes les grandes banques et les fonds d’investissements sont présents sur le campus pour présenter leurs activités et recruter. C’est également à ce moment que tu peux rencontrer des anciens.

Chaque fois que je passais des entretiens, les anciens ont toujours trouvé du temps pour répondre à mes questions, que ce soit par email ou par téléphone. Les gens sont très ouverts. L’entraide est dans l’ADN du master.

Peux-tu nous dire quelques mots sur le voyage à Londres ?

Il est organisé chaque année au début de la formation. Pendant toute la durée du séjour, tu vas chaque jour dans des banques et fonds d’investissements différents. Il y a tous les plus grands noms : déjà cités plus haut ainsi que Credit Suisse, Deutsche Bank, Barclays, Société Générale, BNP Paribas, M&G etc.

Chaque institution présente ses activités. Cela vous permet également de rencontrer des professionnels, dont des anciens. Ces présentations sont généralement suivies d’un cocktail au cours duquel vous pouvez discuter avec ces personnes. Cela vous permet de vous faire un avis à la fois sur le métier et sur l’entreprise.

Il y a aussi deux cocktails exclusivement entre étudiants et anciens de HEC: un pour ceux intéressés par la finance d’entreprise, l’autre pour la finance de marché. C’est l’opportunité pour vous de rencontrer des anciens dans un cadre plus informel.

Ce voyage d’études permet également de créer son réseau pour les candidatures des Summer Internships. Ce n’est pas pour rien si les banques nous accueillent en septembre, au moment où les candidatures ouvrent. Elles sont intéressées par nos profils. C’est donc une opportunité à saisir.

Les cours

Comment sont organisés les cours ? Sont-ils à la carte ? Obligatoires ?

Ceux qui viennent d’un parcours plus orienté business doivent commencer leur scolarité en suivant le parcours Business Track. Les autres comme moi suivent un Accelerated Track, durant lequel ils apprennent la finance de manière accélérée en reprenant les concepts de base, contrairement à ceux du Business Track. La période de septembre à décembre est donc un tronc commun.

Après Noël, vient la période des électifs. C’est à ce moment que tu choisis tes cours, en fonction de tes intérêts. Les sujets sont variés : Energy and Finance, Infrastructure and Real Assets, Financements Structurés, Financing Decisions of the Firms, Real Estate Foundations… Les professeurs sont très bons. On peut par exemple citer Pascal Quiry, un des coauteurs de la bible française de la finance d’entreprise : le Vernimmen. J’avais également choisi un cours traitant de la crise financière de 2008. L’enseignante travaillait chez Goldman Sachs à Londres, en salle des marchés au moment où Lehman Brothers a fait faillite. L’ancien PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, courait à gauche à droite dans la salle des marchés au moment où on a annoncé la faillite. C’était vraiment intéressant d’entendre ces anecdotes. Elle expliquait également les mécanismes qui ont conduit à la crise de 2008.

Mis à part les cours, il y a également les Certificates dans différents domaines, comme le luxe par exemple.

Comment trouves-tu le rythme des cours ? As-tu le temps de t’impliquer dans la vie associative de l’école ?

Le rythme au début d’année est très soutenu car il faut postuler aux Summer Internships en parallèle des cours. Il faut mettre à jour son CV et ses lettres de motivation, remplir les dossiers de candidature, passer les tests en ligne, contacter des anciens… Cela prendra du temps. Il faut en plus candidater chez un maximum de banques pour maximiser ses chances.  Cela faisait longtemps que je n’avais pas travaillé autant (rires).

La deuxième partie de l’année est beaucoup plus agréable. Moins de pression dans le cas où tu as réussi à trouver un summer internship ou un off-cycle avant noël ou début Janvier, tu commences à connaître la promotion. L’ambiance est d’ailleurs vraiment très bonne. Mon cercle de proches à Londres est principalement constitue des amis que je me suis fait à HEC.

Y a-t-il beaucoup de travaux de groupe ou de recherche ?

Ce sont très souvent des travaux de groupe. Certains cours proposent des travaux de groupe avec examen final. D’autres proposent juste un travail de groupe en guise d’examen final.

A quoi correspond la Professional Thesis ?

C’est un mémoire de fin d’études sur un sujet que tu choisis. Je conseille de prendre un sujet qui nous tient à coeur pour pouvoir l’approfondir. Faites-le donc le plus sérieusement possible.

16 Comments

  • Brunet 15 juillet 2020 at 9 h 16 min

    Je suis extrêmement surpris de voir qu’il est possible d’effectuer un SFE en M&A chez BNP Paribas en étant issu de L’EST. La personne interviewée connaissait-elle quelqu’un qui a pu l’y faire rentrer plus facilement ? Étant issu des Arts et Métiers, école qui d’ordinaire se place plus haut dans les classements que l’ESTP, je n’envisage moi-même pas une seconde pouvoir prétendre à ce genre d’opportunités. Je serais intéressé par le fait de savoir comment cette personne s’y est pris.

    • bibou 7 septembre 2020 at 15 h 47 min

      Simplement parce que les classements n’ont de valeur que pour ceux qui leur en porte 🙂

  • Brunet 15 juillet 2020 at 9 h 21 min

    ESTP * voulais-je écrire en premier lieu

  • Le Petit Analyste 15 juillet 2020 at 9 h 39 min

    Il n’a pas précisé comment il a obtenu son stage mais ça ne me parait pas aberrant 🙂 Plusieurs raisons à cela :
    – il avait un déjà stage en audit en Big 4;
    – l’ESTP reste une bonne école ;
    – il a bossé dans une team qui s’occupait d’un secteur lié à sa formation ;
    – il a peut être aussi networké.

    Bref, rien d’extraordinaire ! Il ne faut pas s’autocensurer quand tu candidates, c’est déjà assez compliqué comme ça 🙂

    • NATHAN BRUNET 15 juillet 2020 at 14 h 24 min

      C’est vrai que vu comme ça, on peut le comprendre. J’avais personnellement du mal à envisager une telle possibilité, tant il semble que ce type de secteur (typiquement la M&A) soit réservé à une élite céleste lorsqu’on écume les forums de discussions relatifs à ce sujet. Merci pour cette réponse !

      • Le Petit Analyste 15 juillet 2020 at 14 h 41 min

        Si j’ai un conseil à donner, ne jamais surestimer la compétition 😉 le monde du M&A, et plus généralement de la banque d’affaires, est loin d’être réservé aux gens sortis uniquement d’HEC ou de Polytechnique. Il y a pas mal de désinformations à ce sujet 🙂

      • Fed 15 mars 2021 at 12 h 47 min

        Bonjour,
        J’aimerais être candidate pour ce msc. Les alumni’s ne sont pas si réceptifs sur LinkedIn… de ce fait savait vous où l’on peut avoir plus d’info en insight ? Je me pose des questions quant aux chances réelles d’intégrer ce programme par rapport aux profil recrutés… je suis française parcours de fac en finance et non en ingénierie etc y a t’il de la place pour nous ?

        • Le Petit Analyste 24 mars 2021 at 8 h 39 min

          Salut !
          Ca ne coûte rien d’essayer mais j’ai l’impression que le master privilégie surtout des profils scientifiques / ingénieurs.
          Au pire, rien ne t’empêche de voir du côté de l’ESSEC ou de l’ESCP si tu veux faire un MS 😉

  • Brunet 16 juillet 2020 at 1 h 57 min

    Je sens que je vais en apprendre beaucoup sur ce site 🙂 Je prends note de tout ceci hahah, encore merci

  • John 1 octobre 2020 at 18 h 11 min

    On n’a pas parlé du financement…J’ai lu sur le site d’HEC que les français n’avaient droit à quasiment aucune aide financière pour la scolarité qui coûte quand même 33 ooo euros.

    Vous avez des pistes d’aide au financement pour les candidats français svp?

    • Le Petit Analyste 4 octobre 2020 at 17 h 25 min

      Non malheureusement je n’ai pas d’informations dessus mais c’est une très bonne question !

  • Corto 3 octobre 2020 at 13 h 44 min

    Bonjour,
    La personne interviewé semble avoir passé le TAGE MAGE, Le fait de sélectionner un test français et non anglais comme le GMAT et le GRE ne n’est pas un désavantage pour un Master spécialisé dont les cours sont en anglais ?

    • Le Petit Analyste 4 octobre 2020 at 17 h 27 min

      Non pas vraiment, le GMAT ou le TAGE-MAGE mesure surtout ta capacité à raisonner / bosser un test relativement exigeant. Ils vérifient ton niveau d’anglais en te demandant de passer le TOEFL ou équivalent. Les expériences pro ou extrascolaire, voire ta formation, peuvent aussi attester d’un certain niveau d’anglais 😉 Echanges, double diplôme, stage à l’étranger …

  • […] stages. Vous n’allez pas être rappelé en M&A si vous n’avez aucune expérience, même en sortant d’HEC ou de l’ESSEC. L’école vous donnera un coup de pouce mais les expériences […]

  • Largo 23 janvier 2021 at 0 h 04 min

    Bonjour, je vous remercie pour cet article très instructif concernant le Msc International Finance d’HEC, j’aimerai si vous me le permettez poser une question à l’auteur;
    1 – Etiez vous un des meilleures de votre promotion au sein de votre cursus d’ingénieur à l’ESTP. ?

  • […] pas replonger dans plus de 2 ans d’études. Je me suis renseigné sur les Masters en finance d’HEC, de l’ESSEC et de l’ESCP et ceux à l’étranger, comme à la Bocconi ou à Imperial College, […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    A propos

    A propos

    Le Petit Analyste

    Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

    Les Réseaux Sociaux

    ×