Commentaires récents

Articles récents

mastère spécialisé finance ESCP

ESCP : Mastère Spécialisé Finance

25 janvier 2020 No Comments

Après le Master in Finance de l’ESSEC, quoi de plus naturel que de parler du Mastère Spécialisé (MS) en finance de l’ESCP ? Excellente lecture.

La candidature

Salut et merci d’avoir accepté l’interview ! Quel est ton parcours ?

J’ai un parcours un peu particulier puisque j’étais sportif de haut niveau. J’ai ensuite rejoint une école de commerce durant laquelle j’ai pu effectuer deux stages : un premier en finance de marché en tant qu’assistant Sales et un second dans un fonds de Private Equity. Cette expérience était vraiment intéressante et m’a donné envie de faire ma carrière dans ce milieu. Je savais que la voie royale pour  travailler en Private Equity était de commencer sa carrière en M&A. Après réflexions, j’ai décidé de postuler au Mastère Spécialisé en finance de l’ESCP au vu de la réputation de l’école, du réseau et de la qualité des cours. Pendant la formation, j’ai effectué un Summer Internship en M&A dans une grande banque américaine à Londres. Après ces 2 mois et demi, j’ai décroché l’offre en CDI !

Il est nécessaire de présenter le TAGE-MAGE (ou GMAT) et le TOEFL (ou TOEIC). Comment les as-tu préparés ? As-tu des conseils voire des livres à nous recommander ?

Il faut effectivement présenter le TAGE-MAGE ou le GMAT ainsi que le TOEFL ou le TOEIC. Pour le TAGE-MAGE, je vous conseille de le préparer 2 mois avant. J’ai lu rapidement les méthodes pour pouvoir ensuite enchaîner les tests blancs au rythme de 2 ou 3 par semaine. Je recommande de lire la Bible du TAGE-MAGE de Frank Attelan. 

Quelles expériences professionnelles ou extra-scolaire est-il préférable d’avoir ?

Une expérience en finance n’est pas un prérequis pour intégrer la formation. Certains ingénieurs avaient uniquement des expériences dans l’industrie. Ce genre de parcours est tout à fait défendable. Un ingénieur qui aura par exemple travaillé dans les travaux publics peut très bien vouloir s’orienter en finance dans une équipe infrastructure. Un étudiant en médecine ou en pharmacie pourra facilement défendre un projet combinant finance et santé : M&A dans les équipes Healthcare, Venture Capital dans les biotechnologies …

Comment conseilles tu d’organiser sa lettre de motivation ?

La lettre de motivation doit permettre d’expliquer la cohérence de notre parcours et le lien entre la finance et nos différentes expériences. Il est également très important d’appeler des anciens du MS. Cela permet d’apporter des éléments concrets dans la lettre de motivation. On peut par exemple citer certains cours, parler de l’intérêt du campus à Londres ou encore des postes qu’occupent les alumni avec qui vous avez parlé.

Comment s’est déroulé l’entretien ? Les questions sont-elles techniques ? De culture financière ?

Il se déroule en trois parties : présentation de soi, intérêt pour le master et questions techniques. Les deux premières parties permettent d’exposer son parcours, de mettre en avant ses points forts et surtout de montrer la cohérence entre vos expériences, le choix de ce master et votre projet professionnel. La dernière partie consiste en quelques questions de finance ou de mathématiques selon notre parcours. Cela reste toutefois assez basique, il ne faut pas s’inquiéter. Il peut également avoir des brainteasers, c’est-à-dire des petites questions de logique que l’on peut retrouver en banque. Ces questions servent surtout à voir comment réagit le ou la candidate.

Il y a chaque fois deux personnes : le directeur de la formation et une autre personne, qui peut aussi bien être un ancien élève qu’un professionnel ou un professeur.

La promotion

D’où viennent les étudiants de ta promotion, aussi bien en termes de formations que de nationalités ?

Je n’ai pas les chiffres exacts mais la majorité des étudiants viennent d’écoles de commerce et d’écoles d’ingénieurs. Il y a également des profils atypiques : architecte, militaire… Les nationalités sont également variées.

Vers quels métiers s’orientent généralement les étudiants de ta promotion ?

Les étudiants ayant choisi la spécialisation finance d’entreprise veulent majoritairement travailler en M&A ou directement en Private Equity. Certaines personnes privilégient l’Inspection Générale. D’autres vont travailler en Transaction Services. Cela reste toutefois très majoritairement M&A et Private Equity.

Chez qui ont-ils réussi à obtenir un stage ou une offre de CDI ? Certains étudiants vont à Londres ou ailleurs ?

Il faut savoir que l’équipe pédagogique est dernière nous pendant la recherche de stage. Ils savent au bout de quelque temps quel étudiant a une offre ou non. Le directeur va se servir de son réseau pour aider les étudiants sans stage. On n’est donc pas abandonné à soi-même. C’est rare de voir ça dans une école et c’est très appréciable.

En finance d’entreprise, toutes les plus grandes banques sont représentées : JP Morgan, Morgan Stanley, Bank of America Merrill Lynch, Goldman Sachs… A Paris, on peut citer les boutiques Rothschild, Lazard, Messiers Maris & Associés ou encore DC Advisory.

Sens-tu que les alumni sont-ils accessibles ?

L’administration organise pendant la première semaine un événement appelé Job in Finance. Des alumni sont invités pour témoigner de leur expérience pendant le Mastère Spécialisé et dans le monde du travail. Cela permet de recevoir leurs conseils. Plus généralement, les alumni sont accessibles. Je n’ai jamais eu de problème à les contacter. Il y a un excellent esprit de promotion, tu as envie de donner autant que tu as reçu. L’entraide est donc très présente.

Les cours du Mastère Spécialisé Finance 

Comment sont organisés les cours ? Sont-ils à la carte ? Obligatoires ?

Je tiens d’abord à dire que le Mastère Spécialisé en finance de l’ESCP est une excellente formation. J’ai vraiment approfondi mes connaissances en finance d’entreprise. Le cours de Merger & Acquisitions, enseigné par Philippe Thomas, le directeur du Mastère, est excellent. Les cours proposés nous permettent d’être opérationnels pour les stages.

On commence par un tronc commun puis on se spécialise en finance d’entreprise ou en finance de marché. Les cours apportent clairement une plus-value, modulo notre expérience en finance. On avait par exemple des intervenants qui se déplaçaient le samedi pour nous apprendre à faire un profil d’entreprise ou un mini teaser, missions que l’on a très souvent en stage. C’est un atout d’être préparé à ça. Cela permet de se démarquer au tout début du stage et de se voir confier plus rapidement des missions intéressantes.

Comment trouves-tu le rythme des cours ? As-tu le temps de t’impliquer dans la vie associative de l’école ?

Le rythme des cours permet d’avoir des activités en dehors. Le premier semestre est plus soutenu car c’est la période de candidatures aux stages et aux Summer Internships. Une fois à Londres, c’est plus détendu.

J’aimerais d’ailleurs en profiter pour dire un petit mot sur l’ambiance. Elle est globalement bonne. Le passage à Londres resserre les liens entre les étudiants. Des colocations se forment et vu que la plupart des personnes ont déjà un stage, on se permet de se retrouver et de sortir plus souvent. Cela crée des liens. On profite de ces derniers mois avant d’attaquer notre vie professionnelle.

No Comments

Leave a Reply

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

A propos

Le Petit Analyste

Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

Les Réseaux Sociaux

×