Commentaires récents

Articles récents

spring week morgan stanley

Spring Week chez Morgan Stanley

26 avril 2021 No Comments

On vous parle aujourd’hui du Spring Week chez Morgan Stanley. Excellente lecture !

Salut et merci d’avoir accepté l’interview ! Quel est ton parcours ?

Après un baccalauréat ES, j’ai intégré une classe préparatoire ECE avant de rejoindre une école de commerce. Je savais déjà à l’époque que je voulais travailler en finance. J’ai donc fait un premier stage en banque privée chez Rothschild avant de faire mon Spring Week chez Morgan Stanley en première année de Master.

La candidature en Spring Week chez Morgan Stanley

A combien de banques et boutiques as-tu postulé ?

J’ai postulé à peu près partout. Le site Alumneye publie le calendrier d’ouverture des candidatures aux Spring Weeks. J’ai donc candidaté à toutes les institutions qu’ils ont recensées, même si c’était du Trading de matières premières ! (Rires) Je dirai qu’une bonne vingtaine de banques proposent des Spring Weeks. Les Big 4 – KPMG, Deloitte, EY et PwC – proposent également ces programmes.

Comment as-tu préparé les tests en ligne ?

J’ai d’abord passé les tests en ligne des banques qui m’intéressaient le moins afin de m’entraîner. J’avais également passé les tests psychotechniques de l’ESSEC à la fin de ma classe préparatoire. Ces derniers sont similaires aux tests en ligne proposés par les banques.

Je n’ai pensé à faire des faux comptes qu’à la fin de mes candidatures. Je me suis d’ailleurs demandé pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt ! (Rires) Au final cela n’a pas empêché d’avoir un Spring Week.

Est-il conseillé d’avoir une expérience en finance avant de postuler aux Spring Weeks ?

Je pense que cela aide beaucoup pour passer les premiers filtres de sélection. J’ai réussi à avoir des entretiens dans pas mal de banques car j’avais à la fois des expériences en finance mais aussi des expériences extra-scolaires. Une expérience dans le domaine vous permet de mettre des mots clés dans votre CV. Ces mots clés seront repérés par les algorithmes triant les candidatures. N’hésitez donc pas à mettre le stage que vous allez faire pendant votre première partie de césure, comme en M&A ou en audit.

Je conseille à ceux qui n’ont pas d’expérience en finance de participer aux rencontres virtuelles organisées par les banques. Cela dure environ une demi-journée et vous permet de rajouter quelques mots clés sur votre CV. Ça peut aider.

A quel moment as-tu envoyé tes candidatures ?

J’ai candidaté à chaque fois dès l’ouverture du programme. Pas mal de banques recrutent “on a rolling basis” et arrêtent les entretiens dès qu’ils ont le nombre nécessaire de futurs stagiaires. Ne tardez pas.

As-tu networké pour avoir une Spring Week ?

Je n’ai pas networké. Je ne pense pas que ce soit indispensable pour les Spring Weeks, même si c’est un avantage. J’avais candidaté à de nombreuses banques et contacté plusieurs opérationnels dans chaque institution m’auraient pris énormément de temps pour un résultat incertain. Cela peut être toutefois une stratégie intéressante si vous ne postulez qu’à quelques banques.

Les entretiens chez Morgan Stanley

Comment se déroule les recrutements pour le Spring Week chez Morgan Stanley ?

Les tests en ligne

Morgan Stanley t’envoie automatiquement les tests en ligne une fois que tu valides ta candidature. Les tests sont plutôt exhaustifs et comportent un test situationnel dans lequel tu dois répondre à des emails, un test numérique, un test de compréhension verbale et un test de logique.

Ces tests sont d’ailleurs sélectifs. Ils ne regardent que les CV des étudiants classés dans le top 10%.

L’entretien

À la suite de ces tests, j’ai reçu un email pour passer un entretien. L’entretien durait quarante minutes durant lesquelles on m’a posé une bonne vingtaine de questions. La personne lisait sa feuille de questions et prenait des notes. Les questions étaient très majoritairement des questions de personnalité. Je devais par exemple parler d’un échec ou d’une expérience durant laquelle j’ai fait preuve d’esprit d’équipe.

Je savais déjà à quoi allait ressembler les questions. J’ai donc cherché sur internet les questions possibles et j’ai préparé les réponses en avance. Cela aide énormément pour l’entretien même si l’on ne peut bien sûr tout préparer.

J’ai également eu quelques questions techniques mais elles étaient vraiment simples. Je devais par exemple expliquer un modèle DCF en deux phrases, donner quelques éléments du bilan ou citer les méthodes d’évaluation. La grande majorité des questions restait toutefois des questions de personnalité.

L’anglais a-t-il été un problème pendant les entretiens ? 

Les entretiens en anglais au téléphone ne sont pas faciles. Ils parlent vite, on n’entend pas forcément très bien et le stress vient s’ajouter. Il n’est pas rare de devoir faire répéter votre interlocuteur ou de ne pas comprendre certains mots.

Je vous conseille fortement de vous entraîner avant si vous n’êtes pas à l’aise en anglais. Je savais déjà ce que je voulais dire car j’avais rédigé les réponses en avance. Répondre de manière structurée et cohérente en anglais, au téléphone, et avec la pression est loin d’être aisé. Ne laissez rien au hasard et préparez-vous en amont.

Au bout de combien de temps reçois-tu la réponse finale ?

J’ai reçu la réponse finale au bout de trois semaines environ. Ça ne me stressait pas car j’avais mis ça de côté pour me concentrer sur la césure. J’ai été surpris en recevant l’offre finale, j’avais complètement zappé ! (Rires)

Pendant le Spring Week chez Morgan Stanley

A quoi ressemble une promotion de Spring Week chez Morgan Stanley ?

Nous étions environ une cinquantaine de stagiaires pour le Spring Week de la division ISG qui regroupe les métiers du front office de la banque d’investissement. Morgan Stanley organise des Spring Weeks dans d’autres divisions de la banque. Nous devions donc être plus d’une centaine au total.

Les autres stagiaires présents pendant le Spring Week en Investment Banking étudiaient majoritairement dans les grandes universités du Royaume-Uni, comme Oxford ou Cambridge. Il y avait également quelques Allemands. Je crois qu’il y avait un autre Français mais je n’en suis pas sûr.

Ils n’étudiaient pas tous la finance ou l’économie. Il y avait des étudiants en mathématiques, en littérature, en philosophie ou encore en langues. Les stagiaires avec ce type de profil étaient toutefois moins à l’aise sur les questions techniques en comparaison des étudiants Français.

Comment s’est déroulée le Spring Week ? 

Le Spring Week a duré une semaine. Il y avait beaucoup de présentations durant lesquelles les intervenants parlaient de la culture de la banque, des différentes divisions ainsi que des opportunités chez Morgan Stanley, comme les stages ou les Graduate Programs. Il y avait plusieurs travaux de groupe. Nous avions également eu des sessions de networking. Nous étions trois par sessions – deux stagiaires et un banquier – et nous pouvions poser les questions que nous voulions.

On ne sait pas si nous sommes notés pendant la semaine mais je suppose que oui. Quatre ou cinq personnes des ressources humaines assistaient à chaque présentation alors que seule une ou deux parlaient. Je pense que les autres étaient là pour observer nos comportements et nous noter. Ils vont également demander aux banquiers si les stagiaires les ont contactés.

Comment étaient les travaux de groupe ?

Nous avions une mise en situation. L’équipe de Trading avait un problème de transmission d’ordre à l’équipe des Sales et nous avions vingt minutes pour proposer des solutions. Il suffit de bien s’entendre avec son groupe et de proposer quelques idées.

Nous avons également travaillé sur la valorisation d’entreprises sur Excel. Ce n’était pas un exercice de groupe mais plutôt un atelier pour mieux comprendre les méthodes de valorisation.

Comment était l’ambiance entre les stagiaires ?

Morgan Stanley avait organisé des sessions virtuelles pour se retrouver entre stagiaires pendant le premier jour. L’ambiance était cool puisque les gens sont ouverts et sympathiques. Je ne sais pas si c’est leur caractère habituel puisqu’il ne faut pas oublier qu’on est tous là pour convertir cette semaine en Summer Internship. Personne ne peut se permettre d’être désagréable.

Quel est le taux de conversion en Summer Internship chez Morgan Stanley ?

Il y a un Assessment Center le dernier jour. Nous devons présenter le projet de groupe le matin devant plusieurs personnes. La banque nous demande ensuite de repasser les tests techniques (verbal, numérique et logique). Nous avions également un travail personnel à préparer pendant deux heures et que nous devions ensuite présenter pendant dix minutes devant un jury composé de personnes des ressources humaines et d’un Analyste. Après ça, il y a un dernier entretien face à deux personnes.

Je crois que tout le monde est invité, sauf les stagiaires qui ne sont finalement pas intéressés. Vous serez jugez sur votre comportement pendant la semaine et votre performance à l’Assessment Center. Je n’ai malheureusement pas d’informations sur le taux de conversion.

Une Spring Week chez Morgan Stanley est-elle un atout sur le CV ?

Je ne sais pas trop, mais j’ose espérer que c’est valorisé ! (Rires) Plus sérieusement, je pense que ça aide pour passer les premiers filtres de sélection. Cela reste une des meilleures banques au monde et cela vous permet de mettre des mots clés dans votre CV.

C’est plus délicat de la valoriser pendant un entretien. Ça ne va pas forcément impressionner votre interlocuteur car cela ne dure qu’une semaine et qu’il y a une part de chance dans l’obtention d’un Spring Week.

Comment as-tu trouvé le Spring Week chez Morgan Stanley ?

J’ai un avis plutôt mitigé même si je recommande l’expérience. Le début était long car il y avait énormément de présentations, parfois pas très intéressantes. Ils mettaient également beaucoup en avant les valeurs de la banque. Cela ne m’a pas convaincu, j’avais du mal à savoir si les propos étaient sincères ou non.

Cela reste quand même une expérience intéressante car tu rencontres des gens que tu ne pourrais pas croiser normalement, comme des Managing Directors. Les possibilités de networking sont incroyables si on fait la démarche de contacter les personnes.

Je pense qu’une Spring Week en physique est très différente d’une Spring Week en ligne. Il y a beaucoup moins d’événements informelles permettant de discuter avec les stagiaires. Il n’y a pas de diner, on ne peut pas prendre un verre ensemble en fin de journée, on ne peut pas discuter entre deux présentations… On perd cet esprit de promotion.

Merci beaucoup !

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

A propos

Le Petit Analyste

Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

Les Réseaux Sociaux

×