Commentaires récents

Articles récents

summer internship credit suisse

Summer Internship chez Credit Suisse

22 octobre 2020 No Comments

Vous vous demandez à quoi ressemble un Summer Internship chez Credit Suisse ? Lisez ce qui suit !

Bonjour ! Merci d’avoir accepté l’interview. Quel est ton parcours ?

Après le baccalauréat, j’ai poursuivi mes études en finance à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. J’ai ensuite intégré le programme Grande Ecole de l’ESSEC. Je n’avais pas d’expérience en finance avant d’arriver en école. J’en ai donc profité pour faire un stage en Transaction Services, un Spring Week à Londres et un stage en M&A à Paris. J’ai obtenu un Summer Internship chez Credit Suisse lorsque j’étais sur le campus de l’ESSEC à Singapour. J’ai ensuite réussi à le convertir en CDI et je vais donc commencer en tant qu’Analyste à Singapour.

La préparation en amont

As-tu postulé à un maximum de banques ou limité tes candidatures aux meilleures ?

Je me suis restreint et je n’ai postulé qu’aux 6 ou 7 banques qui correspondaient à mes critères.

Quid du timing ?

Je vous conseille de vous y prendre dès mai. Repérez les événements organisés par les banques, contactez le plus tôt possible des banquiers/recruteurs et préparez votre CV. Faites-le avec des amis, cela permettra de vous entraider.

Comment t’y es-tu pris pour le networking ?

Mon objectif était de commencer ma carrière en Asie. J’ai donc énormément networké lorsque j’étais à Singapour. Je me suis inscrit à tous les événements organisés par les banques, même ceux réservés aux étudiants locaux. C’est grâce à cela que j’ai pu avoir un entretien. J’ai plusieurs conseils à donner.

Le timing

Networkez bien à l’avance, pas au dernier moment. J’ai commencé à networker en mars. Tout le monde le fait au moment des ouvertures des candidatures ou des entretiens. Plus on s’y prend tôt et plus on a le temps de mieux connaître les personnes que l’on contacte. D’autant plus que les banquiers ont très peu de temps et reçoivent plusieurs dizaines de messages par semaine.

Personnes ciblées

Je conseille de commencer à contacter des personnes de son réseau restreint (connaissances, alumni …) et d’ensuite élargir. Apprenez à connaître la personne que vous appelez, son métier et ses impressions. Vous n’êtes pas là pour vous vendre mais pour apprendre. Présentez-vous brièvement et posez ensuite vos questions.

Pertinence des questions

Posez des questions dont la réponse ne peut pas être trouvée sur internet. C’est une perte de temps de leur demander les salaires en tant qu’Analyste ou de parler de méthodes de valorisation. Demandez-lui plutôt pourquoi il aime son métier et travailler dans cette banque. La pertinence de vos questions attestera de la qualité de votre démarche. Soyez également poli même si c’est informel. Ce n’est pas votre pote, ne soyez pas trop familier.

Tisser un lien

Je n’ai jamais demandé qu’on pousse mon CV. Les banquiers savent pourquoi vous les appelez. Personnellement, je tenais informées les personnes contactées de l’évolution de mes candidatures et dans le cadre de nos échanges, on me proposait parfois de pousser mon CV. Il faut le faire que l’on ait un retour positif ou non de la part de la banque. La personne a pris du temps pour vous, la moindre des choses est de la tenir informée du résultat. Surtout qu’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve, on peut tout-à-fait recroiser cette personne plus tard.

Peux-tu nous en dire plus sur l’étude de cas à laquelle tu as participé ?

J’ai participé à une étude de cas organisée par Credit Suisse à Singapour. Cet événement était classique : présentation des activités de la banque, du Summer Internship, du rôle d’Analyste, cas pratique et cocktail. Le cas pratique était là encore classique : vous allez voir un client et vous avez 60 minutes pour préparer une présentation et dire dans quelle entreprise il faut investir.

Il ne faut pas prendre cette étude de cas à la légère, même si on a de l’expérience. C’est complexe pour plusieurs raisons. Ce sont des travaux de groupe. Chaque groupe était évalué sur sa performance et le temps imparti n’était pas suffisant pour tout faire tout seul. Il faut donc répartir le travail entre les membres du groupe en identifiant les forces et les faiblesses de chacun. Il faut également communiquer tout au long de l’exercice pour s’assurer que personne n’est bloqué et que le résultat final est cohérent.

Nous devions ensuite le présenter devant un jury composé d’Analystes, de Vice Presidents et de Directors. La présentation durait 5 minutes et était suivie d’une session de questions- réponses de 5 minutes. C’est rapide. J’ai trouvé que les groupes étaient bons et les présentations de qualité. Je pense que j’ai fait la différence car j’ai vu ce travail comme un travail d’équipe. A l’inverse, beaucoup de personnes ne vont pas assez communiquer ou coopérer au sein de leur groupe et cela se perçoit pendant la présentation.

Comment as-tu préparé les tests en ligne ?

Je sais que certains créent plusieurs profils pour s’entraîner aux tests ou les font à plusieurs. Personnellement, je n’ai pas trouvé ça utile car j’en avais déjà passé plusieurs lorsque j’ai candidaté pour les Spring Weeks. On peut s’entraîner sur certains sites si besoin.

Pour les HireView, je vous conseille de chercher sur internet quelles sont les questions les plus fréquentes. Entrainez-vous ensuite à y répondre. Cela permettra d’avoir des réponses fluides et bien structurées. Cela ne sert à rien de montrer que l’on a sauvé ses collègues pendant que la banque prenait feu juste avant de finir un pitch pour un client ! (Rires) Le but est de savoir si le candidat peut répondre à une question sans s’égarer. La réponse doit être claire et le raisonnement simple à comprendre. Si on vous demande quel est votre livre préféré, ne commencez pas à dire que vous hésitez entre tel et tel ouvrage. Vous aimez tel livre pour telles raisons, tout simplement.

Les entretiens pour le Summer Internship chez Credit Suisse

Que s’est-il passé après avoir été recontacté ?

J’ai donc été rappelé par Credit Suisse après l’étude de cas. J’ai eu 3 entretiens physiques face à des Analystes et des Associates. Les entretiens étaient en anglais étant donné que j’étais à Singapour. J’ai ensuite été rappelé une semaine après pour un dernier tour. Là encore, j’ai eu 3 entretiens. Mes interlocuteurs étaient toutefois plus seniors car ils étaient Managing Directors ou Directors. Les entretiens du premier et du deuxième round duraient entre 30 et 45 minutes.

Chaque entretien était un mélange de fit et de technique. Certains vont toutefois mettre l’accent sur le fit quand d’autres vont plus te questionner sur tes compétences techniques. Certains sont même venus avec un petit cas pratique.

A la suite de ce deuxième tour, j’ai eu l’offre de Summer Internship fin août, une semaine après le dernier tour. C’est assez long car en général, tu as l’offre dans la journée ou le lendemain. J’étais un peu stressé ! (Rires)

L’anglais est-il un problème ?

Ce n’est pas grave de ne pas avoir un accent parfait. Les bureaux sont cosmopolites. Ils veulent un anglais académique, sans faute et compréhensible. Lisez des articles financiers, comme ceux du Financial Times, ainsi que des articles sur des deals afin de vous familiariser avec le vocabulaire.

Le Summer Internship chez Credit Suisse

Comment se déroule le Summer Internship chez Credit Suisse ?

Il démarre par une semaine de formation. Il y a un point avec les RH et le staffeur à la moitié du stage, et un autre à la fin. A cause de la pandémie actuelle, j’ai dû effectuer mon stage en télétravail avec les équipes de Londres et non de Singapour, même si je vais commencer en tant qu’Analyste là-bas.

Dans quelle équipe étais-tu ?

J’étais dans l’équipe FIG, ou Financial Institutions Group. Le secteur regroupe les banques, les assurances, les gestionnaires d’actifs et les fintechs. C’est une industrie très particulière avec sa propre comptabilité et la réglementation est prépondérante. Il faut savoir que les Summers de Singapour ne sont pas sectorisés contrairement à ceux de Londres.

Intégrer une équipe FIG m’a demandé un certain temps d’apprentissage car c’est très technique. Même si ce n’est pas mon secteur préféré, je suis très content d’avoir travaillé dans cette équipe. J’ai énormément appris et ça m’a permis de sortir de ma zone de confort. Vu la complexité du secteur, je pense que je m’adapterais vite si je venais à travailler sur une autre industrie.

Quel était le profil des autres stagiaires ?

Les profils des autres stagiaires étaient clairement bons. Nous étions environ 40, dont 4 stagiaires dans mon équipe. Il y a eu 2 offres. La plupart avait déjà de l’expérience, mais pas forcément en banque d’affaires. Même si on peut avoir une offre sans beaucoup d’expérience, j’ai constaté que les profils expérimentés s’en sortaient mieux.

Plusieurs choses sont vérifiées pendant le Summer Internship :

  • Les banquiers peuvent-ils compter sur nous ? Il faut donc faire attention aux détails et ne pas reproduire les mêmes erreurs ;
  • Sait-on travailler en équipe ? Il ne faut pas hésiter à prévenir ses collègues si on se rend compte que l’on ne peut pas rendre le travail dans le temps imparti. La communication est le maitre mot, surtout en télétravail ;
  • Peut-on s’intégrer à l’équipe ? Il faut également être apprécié par tes collègues et supérieurs ;
  • Sommes-nous curieux ? N’hésitez pas à poser des questions pour mieux comprendre “the big picture”, comme disent les Anglais. Cela vous aidera à mieux saisir les tenants et les aboutissants d’une transaction par exemple.

A quoi ressemble une journée de travail ?

Nous travaillons sur plusieurs dossiers en même temps, que ce soit des pitchs ou des deals. Ça m’est arrivé de travailler directement avec des Directors. Il faut savoir prioriser sachant que tu as plusieurs tâches à faire en même temps. J’ai pu travailler sur des projets impliquant des banques et des fintechs.

Certains stagiaires vont travailler sur un seul gros projet alors que d’autres vont être sur plusieurs dossiers plus petits. Les deux approches ont leurs avantages. Travailler sur un gros deal te permet de voir le process en détail alors que travailler sur plusieurs dossiers te permet d’interagir avec plus de personnes de l’équipe.

Demandez toujours à être exposé un maximum mais faites-le de manière intelligente. N’allez pas forcément demander du travail dès que vous avez 30 minutes de libre. Profitez de ces rares temps morts pour en apprendre plus sur l’industrie, pour parler à vos collègues ou pour relire vos notes. C’est risqué de demander du travail trop souvent car vous pouvez vite vous retrouver sous l’eau. Gérez donc votre temps intelligemment et ne vous surestimez pas.

Quels étaient tes horaires ?

On a un peu plus bossé que dans les autres équipes, même si globalement toutes les équipes ont énormément travaillé cet été. Il y a eu beaucoup de consolidation dans le secteur des banques et assurances à la suite de l’impact de la COVID-19.

En moyenne, je commençais vers 9h du matin et finissais vers 2h du matin. J’ai souvent travaillé les dimanches, même si les journées étaient plus légères. C’était grosso modo du 10h – 20h. Le samedi était généralement protégé sauf lorsqu’on est sur un deal.

Quel est le salaire pour les stagiaires ?

Le salaire en Summer Internship est identique au fixe d’un Analyste.

Ambiance, conseils et télétravail

Y avait-il des événements organisés ?

En parallèle de nos missions, nous avions des exercices à faire pendant le Summer Internship. Nous avions également eu un exercice final dans lequel nous devions présenter à un client fictif un deal. La présentation se faisait devant les membres de notre équipe.

Il y a bien sûr eu un événement au début du stage ainsi qu’à la fin. Credit Suisse proposait également des formations tout au long du Summer Internship, ce qui est très appréciable.

Comment décrirais-tu ton expérience en télétravail par rapport à tes autres expériences en M&A ?

Personnellement, je n’ai pas apprécié le télétravail. Travailler en banque d’affaires implique, pour moi, une dimension sociale. J’aime tisser des liens avec mes collègues. C’est beaucoup plus dur en télétravail, même si Credit Suisse faisait un maximum pour nous intégrer, ce qui est appréciable. La différence entre vie privée et vie professionnelle s’atténue encore puisque ton lieu de travail devient ton bureau. Mais encore une fois, cela est dû à des circonstances exceptionnelles.

Comment se démarquer en télétravail, et plus généralement pendant le Summer Internship ?

La communication

Je vous conseille de communiquer énormément. J’avais noté l’organigramme de mon équipe et fait en sorte de me présenter auprès de tout le monde. Je me fixais comme objectif de parler avec un certain nombre de personnes chaque semaine. Il ne faut pas non plus hésiter à discuter avec les personnes plus seniors.

Toutes les deux semaines, je demandais des retours à mes collègues et supérieurs afin de cerner mes points d’amélioration.

Compétition et coopération

Ne prenez pas le Summer Internship comme une compétition avec les autres stagiaires. Même s’il y a moins de places que de stagiaires, la banque fera un maximum pour vous garder si vous avez été bon. Vous aurez donc plus à gagner à vous entraider.

Il faut aussi avoir une vision à moyen terme. Les stagiaires qui sont avec vous pendant le Summer Internship seront peut-être vos futurs collègues Analyste. Autant bien s’entendre avec eux dès le début et créer une sorte d’esprit de promotion.

L’expérience en Summer Internship à Credit Suisse se revend-elle bien ?

Oui, l’expérience se revend très bien, même si on n’a pas d’offre à Crédit Suisse à la fin.

Le mot de la fin : quels conseils aurais-tu à donner à quelqu’un voulant travailler en M&A ?

Assurez-vous bien que ce soit un métier qui vous plaît. Il ne faut pas uniquement prendre en compte le salaire et le prestige. Faites également attention à la banque et l’équipe que vous choisissez. Vous devez vous sentir bien au quotidien. C’est aussi à cela que sert le Summer Internship.

Merci beaucoup !

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

A propos

Le Petit Analyste

Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

Les Réseaux Sociaux

×