Commentaires récents

Articles récents

summer internship rothschild

Summer Internship chez Rothschild à Francfort

19 janvier 2021 No Comments

Après le Summer Internship à la Société Générale à Francfort, direction Rothschild ! Bonne lecture.

Bonjour ! Merci d’avoir accepté l’interview. Quel est ton parcours ?

Après le baccalauréat, j’ai intégré une classe préparatoire avant de rentrer à l’ESSEC. Je savais déjà à l’époque que je voulais faire du M&A. J’ai donc construit mon parcours en adéquation avec mon objectif professionnel.

Mon premier stage était en contrôle de gestion. Cette première expérience m’a permis d’avoir un premier pied dans le monde de l’entreprise et de mieux comprendre son fonctionnement. Juste après ce stage, j’ai directement postulé en M&A et en Transaction Services. Je n’ai pas été rappelée ! (Rires) Vu que je suis franco-allemande, je me suis dit qu’il serait intéressant de postuler de l’autre côté du Rhin. Les stages peuvent être assez courts, 3 mois environ, ce qui permettait d’avoir plus de souplesse dans l’organisation de sa scolarité. Cela me permettrait également de valider une partie des prérequis nécessaires à l’obtention de mon diplôme. Dernier point, je trouve aussi que la concurrence est moins rude qu’à Paris. Les écoles françaises, et en particulier l’ESSEC, sont reconnues en Allemagne et les entretiens sont plus faciles que ceux à Paris.

J’ai donc effectué 3 mois de stages en Transaction Services en Allemagne dans un Big 4 avant de faire 3 mois dans une boutique M&A, toujours en Allemagne. De retour en France, j’ai enchaîné sur un stage de 6 mois dans une grande boutique M&A à Paris avant de retourner de nouveau en Allemagne pour le Summer Internship chez Rothschild, à Francfort.

La préparation en amont

As-tu postulé à un maximum de banques ou limité tes candidatures aux meilleures ?

Il faut savoir qu’à l’origine, j’ai surtout préparé les Summer Internships à Londres. Rothschild était la seule banque où j’ai postulé à Francfort. Je ne sais d’ailleurs même plus pourquoi ! (Rires) J’ai commencé à les préparer en juillet avec des amis. J’ai postulé à au moins une quinzaine de banques. Je ne pouvais pas me contenter de postuler dans les meilleures banques car à l’époque, je n’avais que mon stage en contrôle de gestion et mes stages de 3 mois en Transaction Services et en M&A.

Quid du timing ? 

Candidater aux Summer Internships nécessite une certaine préparation en amont, aussi bien pour les questions techniques que pour les questions de fit. J’ai commencé cette préparation aux alentours de juillet. J’ai ensuite postulé peu de temps après l’ouverture des candidatures. Il ne faut pas non plus se précipiter et bâcler son dossier. J’ai toutefois l’impression que si ton profil est solide, ce n’est pas forcément un handicap de postuler plus tard.

As-tu networké ?

J’ai participé à 2 événements de networking à Paris chez Rothschild pour leurs divisions Global Advisory et Private Equity. Cela a été utile pour ma candidature à Francfort. En effet, j’avais parlé avec une personne des ressources humaines à Paris pendant un des événements de networking. J’ai appris pendant mon entretien que cette personne avait été contactée. Je pense que cela a joué en ma faveur.

Ce sont toutefois les deux seuls événements de networking auxquels j’ai participé. J’ai pourtant eu plusieurs offres de Summer Internships et ai été convoquée à plusieurs Assessment Centers dans de grandes banques anglo-saxonnes. Networker n’est donc pas indispensable à mes yeux.

Comment as-tu préparé les tests en ligne ?

Pas de préparation particulière.

Une fois rappelée, quels étaient les différents entretiens ?

Dans mes souvenirs, j’avais postulé début août avant d’être invitée fin septembre pour un Assessment Center qui a eu lieu mi-octobre. Il n’y a pas eu d’entretien avant. Chose étonnante, je n’ai pas eu le test en ligne lorsque j’ai postulé. J’ai dû le passer avant l’Assessment Center.

L’Assessment Center a duré une après-midi. Il n’y avait que 3 entretiens : 2 entretiens techniques de 45 minutes avec des Analystes et un dernier avec une personne des ressources humaines. Les questions techniques étaient assez basiques. Je devais analyser les 3 états financiers que l’on m’avait donné avant de trouver l’industrie de l’entreprise étudiée. J’ai également eu des questions sur les méthodes de valorisation. On m’a ensuite donné un merger model qui n’était d’ailleurs pas très compliqué. Le dernier entretien avec la personne des ressources humaines était très informel.

J’ai eu l’offre moins de 24 heures après.

Le Summer Internship chez Rothschild à Francfort

Comment se déroule le Summer Internship chez Rothschild à Francfort ?

J’ai commencé le stage peu de temps après la réouverture des bureaux. Pandémie oblige, il n’y avait pas de grands événements. Il y avait toutefois à la fin un diner entre le stagiaire et son mentor.

C’était assez différent de ce qu’on pouvait lire sur les Summer Internships à Londres. Il n’y avait pas de formation et d’événements hebdomadaires de networking. Cela se rapproche plus d’un stage classique comme on peut trouver en France.

Je travaillais dans l’équipe FIG, ou Financial Institution Group, même si j’ai eu l’occasion de bosser ponctuellement sur d’autres secteurs, comme l’automobile.

Quel était le profil des autres stagiaires ?

Nous étions 11 stagiaires. J’étais la seule fille ! (Rires) La plupart avait des masters de grandes universités comme Mannheim ou Saint-Gallen. Ils avaient d’ailleurs tous des expériences en finance. Le Summer Internship reste sélectif.

A quoi ressemble une journée de travail ?

Les missions étaient assez classiques. J’ai travaillé sur des profils d’entreprises pour une transaction impliquant une fintech et un fonds de Private Equity. C’était assez poussé et non les profils habituels d’une seule page. J’ai également rédigé la newsletter quotidienne. Je n’ai pas eu d’Information Memorandum même si c’était le cas pour certains co-stagiaires.

Je pense d’ailleurs qu’il y a toujours une part de chance dans les missions. Certains stagiaires ont pu travailler sur l’intégralité d’une transaction alors que d’autres auront fait beaucoup de profils d’entreprises. Je pense que les stagiaires moins expérimentés se sont vu confier les tâches un peu moins intéressantes.

Quels étaient tes horaires ? 

Je ne cherchais pas à avoir une offre à la fin de ce Summer Internship. Je n’ai donc pas voulu finir très tard tous les soirs. J’arrivais au bureau à 9h, voire avant vu que j’étais en charge de la newsletter, et je me débrouillais pour être chez moi vers minuit en moyenne. Je finissais au plus tard vers 2h30 du matin et il m’est arrivé de travailler le week-end. Mon cas était toutefois loin d’être représentatif. C’était beaucoup plus dur pour les Analystes qui pouvaient finir régulièrement vers 4h du matin.

Chose étonnante, l’équipe ne mangeait pas devant son ordinateur. On prenait 1 heure le midi et le soir pour manger dehors avec les collègues. C’était d’ailleurs pareil quand j’étais en stage en Transaction Services.

La maîtrise de l’allemand est-elle obligatoire pour travailler de l’autre côté du Rhin ?

Il faut savoir parler la langue de Goethe, même s’il y a toujours des exceptions. Le travail se fait en anglais mais tu parles au quotidien en allemand avec tes collègues. Il était d’ailleurs stipulé dans la description du Summer Internship qu’il fallait parler l’allemand.

Je pense que c’est similaire à Paris, même si les allemands sont à mon avis plus ouverts au niveau des langues. Il ne faut toutefois pas nécessairement être bilingue, un bon niveau peut suffire.

Ambiance et conseils

Comment décrirais-tu Francfort ?

J’ai trouvé la ville très sympa ! L’été est, à mon avis, la meilleure période pour être à Francfort. C’est beaucoup plus petit que Paris, le centre-ville n’est pas très grand. Il y a un fleuve à proximité et beaucoup d’espaces verts. Il y a pas mal d’endroits pour sortir le soir, les quartiers sont assez différents et tout peut se faire à pieds ou à vélo. C’était très plaisant.

As-tu trouvé l’ambiance de travail en Allemagne différente de celle en France ?

Je n’ai pas l’impression qu’il y ait énormément de différences entre les deux pays. L’ambiance de travail n’est pas radicalement différente, c’est plus la culture de ton équipe et les personnes qui la composent qui influeront sur ton quotidien.

Le mot de la fin : quels conseils aurais-tu à donner à quelqu’un voulant travailler en M&A ?

Les cours en école ne sont pas cruciaux, ce n’est pas ça qui te fera décrocher une offre ou non. L’important est de se construire un parcours cohérent en termes d’expériences professionnelles. Si vous voulez travailler en M&A, vous pouvez par exemple commencer par un stage en audit avant d’effectuer un autre stage dans une petite boutique M&A. Cela renforcera votre CV et vous donnera plus de chances de décrocher un entretien en Summer Internship ou dans une grande banque.

Il faut également être persévérant, surtout au début lorsque vous n’avez pas beaucoup d’expérience. J’ai postulé de très nombreuses fois et j’ai souvent été recalée. Les débuts sont toujours compliqués. Une fois que vous avez la bonne ligne sur votre CV, tout s’arrangera. C’est un cercle vertueux.

Une fois en stage, il est important de demander régulièrement un retour sur la qualité de votre travail. Cela vous permettra de vous améliorer. C’est crucial. Les équipes vont juger votre courbe de progression et votre capacité à vous remettre en question pour vous améliorer.

Les étudiants ont aussi tendance à se concentrer sur l’aspect technique. Je ne pense pas que ce soit primordial. Tu passes de longues journées avec ton équipe, il faut donc faire en sorte de bien s’entendre avec tout le monde. Une personne sympathique mais moins bonne techniquement pourra toujours s’améliorer. A l’inverse, quelqu’un de bon mais qui ne s’entend pas avec l’équipe aura peu de chance d’avoir une offre à la fin.

Merci à toi !

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

A propos

Le Petit Analyste

Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

Les Réseaux Sociaux

×