Commentaires récents

Articles récents

Summer Internship chez S&P

30 septembre 2020 1 Comment

Un Summer Internship ailleurs que dans une banque et à Paris, ça existe ? Et oui ! C’est ce que propose Standard & Poor’s (S&P) depuis quelques années. Excellente lecture !

Bonjour ! Merci d’avoir accepté l’interview. Quel est ton parcours ?

Après une classe préparatoire scientifique, j’ai intégré une école d’ingénieurs. Je me suis spécialisé en mathématiques et informatique. J’ai fait plusieurs stages dont un premier Summer Internship chez JPMorgan en back office. Cela a grandement éveillé ma curiosité pour la finance et m’a donné envie de poursuivre ma carrière dans ce secteur.

J’ai donc décidé d’intégrer le master Finance & Stratégie de Sciences Po après mon diplôme. Pendant mon cursus à Sciences Po, j’ai effectué un Summer Internship chez S&P à Paris. J’ai intégré l’équipe Structured Finance, en charge d’analyser tous les produits structurés de dette. A cause de la situation actuelle, le stage s’est déroulé à distance.

La préparation en amont

Il est peu courant d’effectuer un Summer Internship en dehors du secteur bancaire et à Paris. Pourquoi ce choix ?

Je pense qu’il est intéressant de faire un Summer Internship chez S&P pour plusieurs raisons. J’ai beaucoup hésité entre finance de marché et finance d’entreprise. Cette expérience m’a permis d’avoir un aperçu des deux univers et d’être exposé à plein de produits différents. Les analyses que nous effectuons sont à la fois macro et micro. Je recommanderai donc une expérience chez S&P pour ceux qui hésitent encore entre finance d’entreprise et finance de marché.

S&P propose d’effectuer son Summer Internship à Paris. Ce n’est pas lié au COVID-19. Ils sont présents un peu partout en Europe (Londres, Madrid, Francfort, Stockholm…) et le processus de recrutement est commun à l’Europe. J’ai été recruté pour le bureau de Paris alors que j’ai eu des entretiens avec des personnes de Londres et de Francfort. J’ai l’impression que la ville n’est pas importante. Ils sont souples.

Comment t’y es-tu pris pour le networking ?

S&P était présent au forum carrière de Sciences Po. Je leur ai laissé mon CV. Je ne sais si ce fut un atout pour ma candidature. Plus généralement, je ne networke pas.

Quelles sont les différentes étapes, de la candidature à l’offre finale ?

Le processus de candidature est assez simple. On candidate d’abord en ligne. Je ne sais plus s’il fallait envoyer une lettre de motivation. J’ai ensuite passé des entretiens en ligne HireView, aux alentours d’octobre. Il n’y a pas de tests en ligne, que ce soit des tests verbaux, numériques ou de logique.

Les entretiens ont eu lieu fin janvier, même s’ils ont normalement lieu plus tôt. J’ai passé deux entretiens de 30 minutes par Skype. On m’a ensuite fait l’offre. Les entretiens ne sont pas très techniques mais il faut connaître certaines métriques de crédit. On m’a par exemple demandé ce qu’est une dette ou comment analyser une banque ou une entreprise. On m’a aussi parfois proposé des petites mises en situation : si une entreprise accumule beaucoup de cash au bilan, quelles questions vais-je poser au management ? Il n’y avait pas de brainteasers.

Je conseille fortement de regarder le processus de notation de S&P. Il est disponible sur internet car la méthodologie est publique. Cela explique les façons d’analyser les différents secteurs par exemple.

Le Summer Internship chez S&P

Comment s’est déroulé ton Summer Internship ?

Une fois qu’on a l’offre, on a le choix d’intégrer soit l’équipe Infrastructure, Corporate, IPF (lié à tout ce qui est étatique, grosso modo), Financial Institutions ou Structured Finance. J’ai choisi cette dernière car elle m’intriguait. La technicité du secteur m’attirait également. Il faut savoir que l’équipe Structured Finance est sous divisée selon la catégorie des actifs sous-jacents (Mortgages résidentielles, Asset-Backed ou Dette commerciale).

Quelles étaient tes missions ?

Nous étions limités dans nos missions car nous travaillions de chez nous. Les stagiaires n’avaient donc pas accès à tous les documents à cause de la confidentialité de certaines informations.

Nous avions un projet de groupe. Nous n’étions que deux avec l’autre stagiaire. Le but du projet de groupe est d’analyser des portefeuilles fictifs de RMBS (Residential Mortgage-Backed Securities). Ce projet m’a permis de travailler sur un autre aspect du Structured Finance. J’ai pu acquérir une bonne vision du secteur et de l’ensemble des produits.

Il y avait également un projet de recherche individuel. Celui-ci m’a permis d’utiliser les compétences que j’avais développées en école d’ingénieurs et en master de finance. J’ai fait une étude de data science sur les Collateralized Loan Obligation, ou CLO. C’était très intéressant et cela m’a bien occupé pendant le stage.

Contrairement au monde de la banque d’affaires, nous n’avons pas de présentation à faire aux clients (les fameux pitchs). La régulation impose aux agences de notation de séparer l’activité de vente de l’activité d’analyse pour éviter tout conflit d’intérêts.

Quels outils utilisais-tu ?

Cela dépend des équipes. Nous utilisons par exemple des modèles développés par des Quants pour l’analyse de CLO. Ils sont très complexes. A l’inverse, nous utiliserons Excel en complément lorsque nous travaillons sur des Commercial Mortgage-Backed Securities, ou CMBS. Je crois que c’est pareil pour les RMBS.

Y a-t-il des événements organisés pendant le Summer Internship chez S&P ?

Oui, tout à fait. Tout au long du stage, S&P a organisé plusieurs présentations, appelées Senior Speaker Series. Le PDG est intervenu, ainsi que le président de S&P Global Ratings, l’entité de S&P qui s’occupe des notations. La CIO est également intervenue. Toutes les présentations étaient vraiment intéressantes. Nous avons également eu un verre d’adieu à la fin du Summer Internship ainsi que des séances de training.

Quel était le profil de tes collègues ?

Pour les stagiaires d’été à Paris, il y avait cette année un représentant de chaque école : HEC, ESSEC, ESCP, Dauphine, EDHEC et Sciences Po.

Plus généralement, le profil des gens dépend beaucoup de la division. On peut retrouver d’anciens banquiers dans l’équipe Corporate ou d’anciens de Sciences Po pour les équipes orientées vers les Etats. A l’inverse, on trouvera des profils très quantitatifs dans d’autres divisions, comme Structured Finance.

Quid des horaires et de l’ambiance ?

Mes horaires étaient excellents. Je commençais vers 9h et finissais vers 17h et tous mes week-ends étaient libres. C’est, à mon avis, les meilleurs horaires que l’on puisse trouver en finance. L’ambiance était également excellente. Les collègues ou supérieurs ne te mettent pas la pression et sont très sympas. Ils prendront le temps de t’expliquer les choses et sont disponibles pour te parler de leur métier. C’est parfait pour apprendre et loin de ce que je peux parfois entendre de la banque.

Et le salaire ?

Contrairement à ce qu’on peut trouver en banque à Londres, le salaire d’un stagiaire d’été n’est pas du niveau d’un Analyste. C’est la moitié. Cela reste très bien vu le rythme et l’ambiance de travail. Une fois en CDI, cela reste compétitif en termes de salaire horaires. On tourne aux alentours de 50 000 euros, avec un bonus moindre qu’en banque.

Le mot de la fin

Avec le recul, comment as-tu trouvé ton Summer Internship ?

C’était excellent ! J’appréhendais un peu le fait de télétravailler mais ça s’est très bien passé. J’ai énormément appris et l’ambiance était géniale.

Penses-tu que cette expérience se valorise facilement sur un CV ?

Oui, sans problème. J’ai d’ailleurs eu par la suite plusieurs entretiens dans de grosses banques anglo-saxonnes, qui apprécient généralement les capacités d’analyse développées. Cela se revend aussi bien pour de la finance d’entreprise que de la finance de marché.

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui va commencer son Summer Internship dans quelques jours ?

Le plus important est d’être humble et ouvert d’esprit. Personne ne nous attend comme le Messie ! (Rires) Nous sommes là pour apprendre. Il ne faut pas hésiter à parler à un maximum de personnes pour en savoir plus sur leur métier. Ne surestimez pas non plus vos capacités. N’hésitez pas à poser des questions si vous ne comprenez pas. Il faut également être enthousiaste et dynamique au quotidien.

Si vous êtes en télétravail, il faut être proactif. Contactez vos collègues et demandez-leur si vous pouvez les aider ou s’il y a des documents que vous pouvez lire pour mieux comprendre l’activité. Il ne faut pas non plus trop s’inquiéter de travailler à distance car le Summer Internship était très cadré, avec des événements régulièrement, le tout supervisé par les RH.

Merci à toi !

1 Comment

  • Le Petit Analyste - Ratings en Agence de Notation 7 décembre 2020 at 18 h 23 min

    […] y a tout d’abord le Credit Summer Internship, qui a lieu chaque été. A l’issue du Credit Summer Internship, certains candidats sont […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    A propos

    A propos

    Le Petit Analyste

    Bienvenue sur le site du Petit Analyste. Interviews de professionnels de la finance, présentations de formations ou encore conseils pour les Summer Internships, tout ce qu'il faut savoir pour réussir sa carrière en finance.

    Les Réseaux Sociaux

    ×