Le Petit Analyste vous amène aujourd’hui au cœur de la banque privée, ou private banking. Très bonne lecture !

Panorama de la banque privée

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Qu’est-ce que la banque privée ?

L’univers de la gestion privée est composée de différents types d’acteurs : les acteurs bancaires, les sociétés de gestion et les family office.

Parmi les banques, on distingue les pure players, qui ne font que de la gestion privée, et les banques privées, filiales de banques de détail rattachées à des grands groupes bancaires.

Le principe de la banque privée est de gérer le patrimoine d’une clientèle fortunée notamment en terme de gestion financière, d’allocation d’actifs et de fiscalité.

Qui sont les clients ?

On distingue deux grands types de clients : les entrepreneurs ayant réalisé la transformation de tout ou partie de leur patrimoine professionnel en patrimoine personnel, et des clients bénéficiaires d’héritages familiaux. En France, on compte de plus en plus d’entrepreneurs parmi les clients.

Quels sont les grades ?

Plus on a d’ancienneté et plus on est amené à travailler sur des dossiers de taille significative, impliquant des clients complexes. Avec l’expérience, on se dirige vers un rôle de manager d’équipes. Selon les banques, les managers peuvent encadrer entre quatre et six banquiers, en plus des fonctions support telles que les assistants. Il arrive également d’inclure les gérants de portefeuille dans l’équipe.

Ce n’est pas un métier dans lequel il y a une évolution hiérarchique rapide. On évolue selon le développement de son portefeuille de clients. Plus on a d’actifs sous gestion, plus on génère de revenus et plus on a du poids dans la structure.

Quels sont les grands acteurs en France et dans le monde?

Les banques privées sont classées selon le montant d’actifs sous gestion (Asset Under Management ou AUM). UBS est de loin le numéro 1 mondial. En France, c’est un des acteurs principaux sans être le plus important. Wells Fargo est également une des plus grosses banques privées au monde alors qu’elle n’est pas présente en France. A l’inverse, des acteurs comme Lazard, Edmond de Rothschild ou Rothschild & Cie sont des acteurs importants en France mais moins à l’échelle mondiale.

En France, en termes de gestion d’actifs, les filiales banques privées des banques de détail, comme BNP Paribas ou Société Générale, disposent des plus importants volumes d’encours sous gestion. Au niveau des pure players, c’est-à-dire non associée à des banques de détail, les principales entités sont les banques Rothschild (Edmond de Rothschild et Rothschild & Co.), Lazard, Pictet, JP Morgan avec une spécialisation sur la clientèle dites des ultrariches, Neuflize OBC et UBS.

On peut également citer Mirabaud et Lombard Odier qui ont bonne réputation dans le secteur. Ils comptent moins d’actifs sous gestion et un nombre de salariés nettement moins élevé.

Quels produits proposez-vous aux clients ?

En matière de gestion, on propose aux clients du non coté, comme de l’immobilier ou du private equity et du coté, à l’instar des actions, obligations, matières premières… Le crédit est également un point important de l’offre.

Le deuxième pilier de la relation est le conseil fiscal et patrimonial. Pour toute décision de gestion et d’allocation, l’impact fiscal est au moins aussi important que le produit proposé.

Vous parliez de proposer des produits cotés. Vous êtes donc en lien avec les banques d’investissement ?

Quasiment toutes les banques privées ont des filiales de banques d’investissement pour la partie corporate, comme les opérations de LBO, MBO, cession totale ou partielle… Quand je parlais de non coté, c’était plutôt des investissements dans des fonds de private equity. Ce dernier était à la base un produit complètement tourné vers les institutionnels mais qui s’ouvre de plus en plus aux clients privés.

La banque privée au quotidien

A quoi ressemble un stage en banque privée ?

La banque privée est un secteur vaste qui regroupe plein de métiers différents. Pour vous donner un exemple, dans une banque privée, les banquiers vont représenter peut-être 10% à 20% des effectifs maximum. Il y a plein d’autres métiers : ingénieur patrimoniale, gestionnaire de portefeuille, structureur, conseiller corporate ou encore conseiller crédit. Il y a bien sûr également des fonctions middle et back-office, de la compliance et des fonctions juridiques.

Si l’on parle d’un poste en tant qu’assistant banquier privé, le stagiaire va assister le banquier dans les opérations avec les clients au quotidien, c’est-à-dire la gestion du portefeuille, les propositions d’arbitrage ou la mise en place de crédit. Il aide vraiment le banquier privé au jour le jour.

Il y a également un gros travail de prospection puisqu’une banque gagne de l’argent en développant ses actifs. Le travail de prospection est important et au moins 50% du rôle du stagiaire va être de participer à l’élaboration de la stratégie de développement, de rechercher de nouvelles cibles ou angles d’approche, du suivi et de la veille commerciale. On peut dire qu’il y a environ 50% de prospection et 50% de gestion de portefeuilles.

Quel est le parcours idéal ?

J’évolue dans la banque privée depuis plusieurs années et j’ai vraiment vu beaucoup de profils différents. J’ai moi-même un profil atypique par rapport à mes collègues.

Ce qui est sûr, c’est que l’on cherche chez des candidats certaines qualités : curiosité, intérêt pour la finance et la fiscalité, attrait pour le contact humain, savoir être à l’écoute et avoir de l’empathie pour répondre au mieux aux besoins des clients.

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ?

Ce que j’aime le plus dans mon métier, c’est ce rôle de conseil global auprès des chefs d’entreprise. Je les accompagne sur le long terme dans toutes les problématiques propres à la vie, aussi bien de l’entreprise que de la vie personnelle, avec ses hauts et ses bas. On fait partie du cercle de confiance de nos clients.

Ce métier est comparable au rôle du chef d’orchestre du patrimoine. On a vocation à mettre nos clients en relation avec l’ensemble de notre écosystème, de notre réseau.

Merci !

About the Author

Related Posts

Le Petit Analyste vous fait découvrir aujourd’hui le monde de l’Inspection Générale de la BPCE. Très...

Vous venez d’arriver à la fac ou en école et vous aimeriez mieux connaître les marchés financiers ?...

Avant de vous demander comment s’habiller pour votre premier stage ou comment trouver votre premier...

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.