Le Petit Analyste vous fait découvrir aujourd’hui le monde de l’Inspection Générale de la BPCE. Très bonne lecture !

Parcours et présentation de l’Inspection Générale

Bonjour et merci d’avoir accepté l’interview ! Quel est votre parcours ?

Bonjour et merci pour l’intérêt que vous portez à mon métier. Après deux ans de classe préparatoire ECS, j’ai intégré l’ESSEC Business School en septembre 2012 où j’ai obtenu le MSc in Management (diplôme Grande Ecole) avec une spécialisation en contrôle de gestion / expertise comptable (cursus Expertise comptable). Au cours de mon cursus, j’ai réalisé un premier stage en startup, puis ai passé environ un an et demi chez Deloitte Luxembourg, en audit et en conseil dans le domaine de l’assurance. J’ai rejoint l’Inspection générale Groupe BPCE en septembre 2017 immédiatement après avoir obtenu mon diplôme.

Qu’est-ce que l’inspection générale ? Comment est-elle organisée ?

L’Inspection générale d’une banque, c’est sa troisième ligne de défense en matière de maîtrise des risques. Après les contrôles permanents de niveaux 1 et 2, l’inspection assure le contrôle périodique des différentes entités du groupe. L’objectif est de garantir que le dispositif de maîtrise des risques est satisfaisant et répond aux exigences réglementaires auxquelles sont soumis les établissements financiers. Au sein du Groupe BPCE, le rôle de l’IG va même plus loin puisqu’il comprend des axes d’efficacité opérationnelle et stratégique ; nous sommes en quelque sorte les garants de la pérennité de l’organisation, la gestion et la situation financière de toutes les entités du groupe. Nous intervenons auprès des entités du groupe afin d’établir un diagnostic sur leur fonctionnement et émettons des recommandations si nécessaire.

L’IG est directement rattachée au Président du Groupe BPCE, garantissant ainsi son indépendance au sein du groupe. Nous sommes environ 140 inspecteurs « itinérants », à mener nos missions au sein des entités auditées (en région parisienne, en région et à l’international). Le corps d’inspection regroupe une centaine d’inspecteurs dits « bancaires » aux profils plus généralistes, en charge de l’audit du fonctionnement d’une entité (production bancaire, comptabilité, développement stratégique, ressources humaines, rentabilité, conformité, risque de crédit, etc…). Une vingtaine d’inspecteurs « informatiques » sont spécialisés sur des problématiques propres aux systèmes d’information, et une dizaine d’inspecteurs « quantitatifs » traitent des problématiques plus techniques liées aux risques de modèle. Des équipes supports apportent un soutien essentiel à la préparation et au bon déroulement des missions.

Les grades sont-ils similaires à ceux de la banque d’affaires, à savoir Analyste, Associate, Vice-President… ?

Le parcours de l’inspection au sein du Groupe BPCE dure de 3 à 6 ans et se compose de trois grades. Chaque nouvel entrant est intégré au titre d’inspecteur et le reste généralement pendant 5 à 8 missions pleines (~2/3 ans). Les inspecteurs sont responsables d’un ou plusieurs thèmes d’audit qu’ils traitent de façon relativement autonome au cours des missions. Puis, les inspecteurs éligibles sont nommés Seconds de mission ; s’ajoute à leurs thèmes d’audit une fonction managériale avec la supervision d’un à deux inspecteurs.

Après 3 à 4 missions à ce poste (~1/2 ans), les seconds éligibles sont promus Chefs de mission. Ils sont les managers opérationnels de la mission ; responsables de leur équipe, ils attribuent les thèmes d’audit, assurent une communication transversale entre la mission, la direction de l’établissement audité et la direction de l’inspection. Le chef de mission s’engage à réaliser 5 à 6 missions avant de pouvoir bénéficier d’une mobilité au sein du groupe et ainsi accéder à un poste de haut niveau dans un des nombreux métiers qu’offrent le Groupe BPCE.

Intégrer l’Inspection Générale

Quels sont les profils recrutés ? Un stage en finance est-il conseillé ou la réussite du concours suffit ?

À BPCE, les profils recrutés varient selon le corps d’inspection que le candidat souhaite rejoindre. Pour l’inspection bancaire, à tendance généraliste, nous recrutons principalement des jeunes diplômés d’écoles de commerce, d’universités, d’IEP ou d’écoles d’ingénieurs en début de parcours professionnel (jusqu’à deux ans d’expérience en général). Pour l’inspection quantitative ou informatique, les profils recherchés sont ingénieurs, plus séniors et sont recrutés hors campagnes.

De façon générale, nous recherchons des personnes intéressées par le secteur bancaire, ayant le goût du challenge et mobiles. Les qualités requises pour réussir à l’Inspection sont la rigueur, la curiosité et un bon esprit de synthèse. L’inspection offre un terreau d’apprentissage constant qui repose sur l’implication et le professionnalisme de ses membres et un objectif de qualité continue ; d’où l’exigence du processus de sélection.

Les candidats invités à participer au processus de recrutement sont sélectionnés sur CV.  Un stage en finance est effectivement un avantage, au même titre que toute expérience dans le secteur bancaire ou assurantiel, ou encore une expérience en audit financier ou en cabinet de conseil.

Comment préparer au mieux les différentes épreuves du concours ?

Les inspecteurs bancaires sont majoritairement recrutés au cours des campagnes de recrutement organisées deux fois par an. Ce concours comprend une première épreuve écrite, puis une épreuve orale en cas de succès et enfin un grand jury. Si vous avez déjà postulé à une inspection, vous verrez que le contenu des épreuves est un secret bien gardé !

Les épreuves écrites durent environ 4 heures. La première épreuve est un cas stratégique dans lequel il faudra s’efforcer de démontrer votre aptitude à analyser des données de performance par l’utilisation d’indicateurs pertinents. La deuxième consiste en une mise en situation professionnelle au cours de laquelle vous devrez démontrer votre capacité à gérer de multiples informations dans un timing restreint. Aucune préparation particulière n’est requise ; si vous tenez vraiment à vous mettre en confiance, vous pouvez revoir vos fondamentaux de finance d’entreprise et vous plonger dans l’univers des chiffres en parcourant des états financiers.

L’épreuve orale comprend un entretien collectif par groupe d’environ 8 candidats sous forme d’une mise en situation durant laquelle vous serez observés par un jury. Ensuite, vous participerez à un speed-meeting avec quatre managers de l’Inspection générale qui vous interrogeront notamment sur votre parcours et vos motivations. Un test d’anglais complète l’épreuve. Cette journée ayant pour but de vous projeter sur le métier d’inspecteur, elle est ponctuée de rencontres conviviales avec des membres de l’Inspection lors d’un déjeuner et d’un afterwork. Pour une préparation optimale, n’hésitez pas à contacter nos ambassadeurs sur LinkedIn ou MyJobGlasses.

Enfin, si vous réussissez ces deux étapes, vous serez reçu lors d’un entretien RH qui permet de débriefer sur un questionnaire de personnalité, avant de passer le grand oral devant un jury composé de 5 dirigeants du Groupe BPCE.

https://recrutement.bpce.fr/inspection-generale-recrutement-selectif

L’Inspection Générale au quotidien

Quel genre de missions peut-on avoir ? Est-on affecté à un département de la banque en particulier ?

Le Groupe BPCE regroupe différentes entités de natures très variées qui sont toutes soumises au plan pluriannuel d’audit de l’inspection générale groupe :

  • des banques de détail à travers les réseaux des Banque Populaire et des Caisse d’Epargne régionales
  • différents métiers de Natixis et ses filiales (banque de financement, gestion d’actifs, services financiers…)
  • l’assurance (Coface, Natixis Assurances),
  • mais également le logement social, les branches internationales, les activités de conseil, les fonctions support de l’organe central, etc…

Dans l’organisation actuelle, aucun inspecteur n’est affecté à un secteur du groupe en particulier, ni à un métier spécifique, hormis les inspecteurs quantitatifs et informatiques qui ont des thèmes ciblés. Chaque mission dure trois mois et est suivie de trois semaines d’intermission à Paris au cours desquelles nous repensons la méthodologie de nos audits et participons à des formations. Lors de chaque mission, un thème d’audit différent nous est attribué.

La part de déplacement (à l’étranger ou en France) est-elle importante ?

Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire français et trouve ses fondements dans le modèle mutualiste et coopératif de ses banques de détail (Banque Populaire, Caisse d’Epargne, Crédit Coopératif, etc…) ; la majeure partie de nos déplacements s’effectue donc en province, dans les sièges sociaux des banques régionales. Ces missions mobilisent environ 35% des effectifs, soit en moyenne une mission sur 3. Nous pouvons également être amenés à auditer une entité située à l’étranger, mais cela reste plus ponctuel, à raison d’environ une mission sur 5. Le reste du temps se concentre généralement sur la région parisienne.

A quoi ressemble votre quotidien ?

En plein cœur des missions, les journées peuvent commencer tôt et se terminer tard. Chaque inspecteur est libre de s’organiser selon le programme de travail qu’il s’est fixé. Généralement, nos journées de mission alternent les entretiens avec les audités, la formalisation de nos travaux et tests d’audit (sous forme de fichiers de travail et de trames de synthèse dans lesquelles nous émettons nos recommandations) et des échanges réguliers avec les membres de l’équipe.

Réflexions sur l’Inspection Générale

Quels sont les avantages d’un parcours en Inspection Générale ?

L’Inspection générale se veut généraliste afin de former les dirigeants du groupe de demain, capables de comprendre l’étendue des enjeux auxquels le Groupe BPCE pourrait être confronté. Cela demande des capacités d’adaptation, d’organisation et de remise en question particulièrement développées ; en contrepartie, on y gagne en rigueur et en vivacité pour mieux comprendre cet organisme technique en constante évolution.

L’inspection c’est aussi une forte exposition aux enjeux stratégiques du groupe et des échanges privilégiés avec les dirigeants des entités auxquels nous présentons les conclusions de nos missions.

Quels sont les débouchés ?

Les débouchés internes sont très nombreux grâce à l’envergure du Groupe BPCE. Aujourd’hui, les sorties de seconds et de chefs de mission au sein du groupe se concentrent sur des directions stratégiques, tant au niveau de la coordination de l’organe central des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne qu’au sein des entités Natixis. Certains rejoignent également les directions des risques ou du pilotage des entités du groupe, des activités commerciales, ou prennent la tête de cabinets de direction générale des banques de détail.

Qu’est ce que vous aimez dans votre métier ?

J’aime le challenge, l’apprentissage constant et le fait d’avoir un impact auprès des audités. Une mission est réussie quand mon regard extérieur d’inspectrice et les recommandations émises sont utiles aux audités. Cela permet de dégager de la valeur des travaux réalisés pour leur donner un sens.

Par son niveau de rémunération et la qualité de vie au travail, je dois avouer que ce métier m’a permis de m’épanouir sereinement jusqu’à présent.

About the Author

Related Posts

Le Petit Analyste vous amène aujourd’hui au cœur de la banque privée, ou private banking. Très bonne...

Vous venez d’arriver à la fac ou en école et vous aimeriez mieux connaître les marchés financiers ?...

Avant de vous demander comment s’habiller pour votre premier stage ou comment trouver votre premier...

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.